jeudi 18 août 2016

"Ca n'est pas un adieu..."




Elle me l’avait presque fait deviner,
Me surprenant pourtant, quand elle me le confirmait
En affichant sur l’écran de son pc
Succinctement « On attend un bébé ».


Et ainsi dans un quasi délire
Mélangeant mes pleurs, mes rires
Cette heureuse nouvelle j’accueillais
Qui, d’émotions, ma vie chamboulait.


Mon besoin alors était grand
De lui dire ma joie, mon soulagement
Même si quelque chose tapi en moi
Troublait ma quiétude, causait désarroi !


Peut-être quelque peu fataliste
Alors que je me réclame simplement réaliste
Je n’osais mes réserves abandonner
Pour aux plaisantes perspectives m’adonner.


Et passé le fait de m’entendre dire
De vous savoir être deux bébés à venir
Je bardais mon cœur de ce pressentiment
Que tout pouvait tourner court brusquement.


C’était compter sans votre complicité
A vouloir ma méfiance déjouer
En toujours plus de place prenant
Au sein de votre si précieuse maman.


Vous m’invitiez à dans l’avenir me projeter
Vous les bout’choux si attendus, espérés
Me faisant endosser le rôle de grand-maman
Dans mon esprit votre prochaine naissance insinuant.


Là, mon cœur ravagé saigne des pleurs engorgés
Réalisant qu’il ne sera jamais autrement habité
Que par les souvenirs trop rares et si précieux
De ce vendredi 12 août horriblement facétieux.


Car il n’est plus question de félicité, de bonheur,
Alors que ne battent plus vos deux petits cœurs
En ce ventre que de mes yeux je couvais
Que de mes mains j’aurais voulu protéger.


Arthur, Jules, vous auriez pu nos vies émerveiller
Par vos sourires, vos mimiques, vos bouilles de bébés
Mais votre départ méchamment si soudain
De son empreinte aura scellé nos destins.


Jamais plus dans mes bras vous ne serez lovés, bercés
Vos petits visages, vos mains, je ne peux plus embrasser
Mais là, dans mon cœur, cette place pour vous je garde jalousement
Que celle d’être mes tous premiers petits-enfants.




A Arthur et Jules, nos précieux trésors


jeudi 4 août 2016

"Je petits grannyte"

Il était question d'une petite princesse qui devait encore naitre quand j'ai entamé cette couverture composée de minis losanges riches en couleurs...

Je sais qu'elle a beaucoup plu à la maman qui l'a reçue, ainsi qu'à bébé...