dimanche 5 août 2012

"Ma foi... j'y crois"

"Celui qui s'impose des privations afin de recueillir des éloges ne mérite aucune éloge, car il est plus vaniteux que le pire des débauchés. Le sage ne jeûne que pour être plus proche de lui-même, lui seul est juge, lui seul est témoin. Si tu te prives, ne le fais pas pour te conformer aux exigences d'une communauté, ni par peur du châtiment, ni même dans l'espoir d'amasser des mérites à faire valoir dans un autre monde. Ces comptes-là sont à mes yeux sordides". Propos attribués à Mani dans "les Jardin de lumière" d'Amin Maalouf